Le premier clip de rap de tous les temps [MATER]

 

Peace-unity-love-fun
 

Une histoire de paix

Le rap à la base est fait pour se trémousser. Pour diminuer les guerres dans le ghetto, on organisait des battle de danseurs. La Zulu Nation, grâce à Afrika Bambataa, montait des blocks party, des teufs sauvages, dans des coins du Bronx et de Harlem déjà animés par des guerres de gangs…

Notre note
Beats Solo3 Wireless
9.7 Exceptionnel
Powerbeats Pro Wireless
9.5 Excellent
Beats Studio3 Wireless
9.3 Excellent
Modèle
Beats Solo3 Wireless
Powerbeats Pro Wireless
Beats Studio3 Wireless
Critiques
exceptionnel
54 220 votes
exceptionnel
42 408 votes
exceptionnel
41 008 votes
Disponible surDisponibleDisponibleDisponible
Visiter la pageVisiter la pageVisiter la page

 

 

La télé propulsa le rap en haut de l'affiche

Kurtis-blow-girls
 

Les preuves sont nombreuses, des photos de Martha Cooper aux reportages filmés à l'époque du Sugarhill Gang. S’il faut en mettre un avant, parlons du premier passage télévisuel, son éclosion hertzienne pendant la respectable émission Soul Train qui exposa durant trente-cinq années les meilleurs chanteurs soul et R&B, gageant d’une formidable et talentueuse musique afro-américaine. 1980. Elle voit donc s'installer, dans son univers récréatif habituel, Kurtis Blow et son hit The Breaks. 

Il fallait bien un élu pour essuyer les plâtres

Kurtis Blow sera l'initiateur à tous les niveaux : première réussite commerciale, premier MC ayant un contrat avec un label, assure l'avant concert de Bob Marley et des Clash, première star du rap qui ne recommencera pas ses premiers exploits et sombrera en dessous des radars médiatiques. 

 

 
Share

Laisser un commentaire