Le Rap Commercial des Années 90 (Part. 2) [MATER]

Rap_commercial_annees_90

Voici la deuxième partie de ma rétrospective, qui couvre les années de 1994 à 2000. Si tu n’a pas encore vu la première partie, la séance de rattrapage est ici.

Notre note
Beats Solo3 Wireless
9.7 Exceptionnel
Powerbeats Pro Wireless
9.5 Excellent
Beats Studio3 Wireless
9.3 Excellent
Modèle
Beats Solo3 Wireless
Powerbeats Pro Wireless
Beats Studio3 Wireless
Critiques
exceptionnel
54 220 votes
exceptionnel
42 408 votes
exceptionnel
41 008 votes
Disponible surDisponibleDisponibleDisponible
Visiter la pageVisiter la pageVisiter la page

Playlist :

Tonton David – Sûr et certain (1994) ; Alliance Ethnik – Respect (1995) ; Coolio feat. LV – Gangsta’s Paradise (1995) ; Skee-lo – I wish (1995) ; Shaggy – Bombastic (1995) ; Dr. Dre – Keep Their Heads Ringin’ (1995) ; Ménélik – Tout baigne (1995) ; Luniz – I Got 5 on It (1995) ; Diana King – Shy guy (1995) ; Réciprok – Balance-toi (1996) ; The Fugees – Killing Me Softly with his song (1996) ; Sweetbox – Everything’s Gonna Be Alright (1997) ; Puff Daddy feat. Faith Evans, 112 – I’ll Be Missing You (1997) ; NTM – Ma benz (1998).

Tonton David – Sûr et certain (1994)

Il est quasiment le pionnier du raggamuffin en France grâce à la compilation Rappattitude vendu à 100 000 exemplaires. Sûr et certain, présenté sur l’opus Allez leur dire, cartonne également avec 350 000 exemplaires et une nomination aux Victoires de la Musique. A noter qu’en 2005, il taffe avec les rappeurs Demon One et Dry. A l’heure actuelle Tonton David habite Metz avec ses proches ; sa carrière est devenue plus régionale et underground…

Ma note : 18/20

Alliance Ethnik – Respect (1995)

Groupe franco-algérien-italien-congolais formé en 90 à Creil. Ce morceau s’écoula à 357 000 exemplaires et l’album Simple & Funky dont il est issu est une réussite aussi en Belgique et en Suisse. Il contient des samples de  » Back Together Again  » de Roberta Flack et de Donny Hathaway, de « It’s Good to Be the King Rap Pt. 1 » de Mel Brooks, et un petite extraction de  » Life’s a Bitch  » signé Nas. A noter que le deuxième opus Fat come back sorti en 99 fit un big flop…

Ma note : 20/20

Coolio feat. LV – Gangsta’s Paradise (1995)

Coolio était dans le gang des Crips de LA avant d’être connu. En tout cas cette reprise d’une chanson de Stevie Wonder fut classé numéro 1 pendant 13 semaines. Elle est également dans la BO du film Esprits rebelles qui n’a de rebelle que le nom d’ailleurs. C’est son plus gros carton à ce jour…

Ma note : 18/20

Skee-lo – I wish (1995)

Le morceau atteint la 13ème place du Billboard US Hot 100. Mais il s’est fait rafler le Grammy Awards du Best Rap Solo Performance 1996 par la précédente chanson de ma retrospective (Coolio). Dans cette chanson Skee-Lo souhaite brancher une meuf, mais elle lui met un vent… Le pauvre souhaiterait être plus qu’un ami… d’être plus grand pour pouvoir jouer au basket… Ce n’est pas tout, il veut une bagnole en plus, et pas n’importe laquelle : rien qu’une Impala 64…

Ma note : 19/20

Shaggy – Bombastic (1995)

C’est ce tube, repris dans une publicité Levi’s, qui a fait découvrir le rasta. Son blase viendrait du dessin animé Scoubidou dont le personnage Sammy s’appelle Shaggy dans la version original. Enfin bon  » shag  » signifie  » baiser  » dans le langage des ruelles sombres d’Angleterre…

Ma note : 18/20

Dr. Dre – Keep Their Heads Ringin’ (1995)

Extrait de la BO du film Friday (1995) avec Ice Cube. Le tube interpole  » Funk You Up  » de The Sequence (Sugar Hill) et KRS-One pose même avec lui. Une autre mouture de ce titre se trouve sur la compil Death Row Greatest Hits (1996).

Ma note : 18/20

Ménélik – Tout baigne (1995)

Le succès est à la clé avec ce tube, ainsi que les premières parties de MC Solaar. Suivra une expédition en Afrique de l’Ouest dans une dizaine de pays, ensuite l’Europe, les États-Unis, le Canada, couronnée finalement en 1996 par une Victoire de la musique catégorie révélation de l’année. A noter que Ménélik joue dans le film  » Laisse tes mains sur mes hanches  » de Chantal Lauby en 2003. De retour aux affaires avec son nouvel album intitulé MNLK Project en 2008…

Ma note : 20/20

Luniz – I Got 5 on It (1995)

 » I got 5 on it  » signifie payer la moitié d’un sachet de 10$ de weed en fait. La chanson interpole  » Why You Treat Me So Bad  » de Club Nouveau (1987),  » Jungle Boogie  » de Kool and the Gang (1973) et  » Top Billin’  » d’Audio Two (un tube de rap old school de 87 dont la rime « What more can I say ? » a été samplé des dizaines de fois). Classé #2 en Allemagne, #3 au Royaume-Uni et #8 aux USA. Il fut disque de platine en octobre 95 pour avoir écoulé 1 million de copies. Le remix est par ailleurs fameux pour proposer une liste d’invité pas piquée des vers : Michael Marshall sur le refrain, Dru Down, E-40, Richie Rich, Shock G, and Spice 1…

Ma note : 20/20

Diana King – Shy guy (1995)

Repéré par Shabba Ranks quand elle faisait du gospel dans des églises de Kingston… En 94, elle apparaît sur l’album Ready to die de feu Notorious B.I.G, qui fut abattu dans d’étranges circonstances 3 ans plus tard. Ce single fait partie de la BO du fameux film avec Will Smith, Bad Boys.

Ma note : 19/20

Réciprok – Balance-toi (1996)

Groupe de Seine-Saint-Denis s’écartant un peu du hardcore représenté par NTM du même département ; il était composé d’un congolais et d’un italien. Le single festif se place 6ème du Top des Singles Français pendant 1 semaine. Il se sépare après de nombreux concerts et les problèmes de justice de Kayse en 98. Ce dernier continua néanmoins en solo avec l’opus  » Contre vents et marées  » en 2001, puis travail avec Gizo sur  » La conquête du monde 2012  » après un trip à Los Angeles et une collaboration avec différents rappeurs US : South Central Cartel, Snoop Dogg, ou Bone Thugs N Harmony…

Ma note : 20/20

The Fugees – Killing Me Softly with his song (1996)

On peut trouver la voix sensuelle de Lauryn Hill sur l’album The Score et donc sur ce hit, qui est une reprise d’une chanson du même nom composée par Charles Fox (1971) qui s’inspirait d’un poème de Lieberman, Killing Me Softly with His Blues, écrit après un live du chanteur Don McLean. Il utilise  » Bonita Applebum  » (90, A Tribe Called Quest) qui lui utilise un sample de  » Memory Band  » (60, Rotary Connection). Il a atteint la deuxième place aux U.S.A et devient carrément numéro 1 d’Angleterre pendant 5 semaines, devenant ainsi la meilleure vente de single de l’année dans ce pays. Il était tellement populaire qu’il fut retiré des points de vente tant qu’il était dans le Top 20, et ce afin de pouvoir sortir le prochain morceau,  » Ready or Not « . Tout ça redonna un coup de fouet au track originel de Roberta Flack alors remixé en 96, se classant même dans le Hot Dance Club Play Chart. En 2008,  » Killing Me Softly With His Song  » fut classé 25 du Top des 100 Plus Grands Morceaux Hip Hop par VH1 et #44 sur sa liste des 100 Plus Grandes Chansons des Années 90…

Ma note : 18/20

Sweetbox – Everything’s Gonna Be Alright (1997)

L’originalité de ce tube en plus d’être allemand mais chanté en anglais, c’est avant tout l’utilisation parfaite d’une composition très connue de Johann Sebastian Bach. Ainsi il fut classé dans le Top 10 en Autriche, Belgique, Royaume-Uni, Colombie, France, Italie, Norvège, Espagne, Suède etc ; dans le Top 20 au Danemark, Allemagne, Pays-bas MAIS « seulement » 46 aux USA…

Ma note : 16/20

Puff Daddy feat. Faith Evans, 112 – I’ll Be Missing You (1997)

Ce tube contient une interpolation de  » Every Breath You Take  » de Police sortit en 83. Il est consacré à la mémoire de son collègue et ami Notorious BIG, assassiné la même année en mars. Il remporta un Grammy Award pour ce vibrant hommage…

Ma note : 18/20

NTM – Ma benz (1998)

Ce single allie rap et ragga via la participation de Lord Kossity. La légende veut que ce dernier l’a écrit en 20 minutes ! A noter que le clip ne passait que tard dans la nuit suite à une intervention du CSA, certainement en raison de son caractère érotique…

Ma note : 18/20

Share

Laisser un commentaire