OrelSan Baise la Justice

 

Notre note
Beats Solo3 Wireless
9.7 Exceptionnel
Powerbeats Pro Wireless
9.5 Excellent
Beats Studio3 Wireless
9.3 Excellent
Modèle
Beats Solo3 Wireless
Powerbeats Pro Wireless
Beats Studio3 Wireless
Critiques
exceptionnel
54 220 votes
exceptionnel
42 408 votes
exceptionnel
41 008 votes
Disponible surDisponibleDisponibleDisponible
Visiter la pageVisiter la pageVisiter la page

Orelsan

Orelsan avait soit disant fait l'apologie de la violence, le conduisant à se faire poursuivre pour « provocation au crime ». Qui a bien pu l'accuser d'une manière aussi grave ? Alors que sa chanson décrit la colère d'un homme envers UNE femme, celle qui l'a trompé et fait souffrir. Certes les paroles sont le reflet de notre époque, c'est à dire franches mais encadrées d'une certaine ironie… malheureusement qu'il faut avoir la capacité de comprendre pour prendre de la distance avec la crudité du propos, chose impossible du point de vue des accusateurs, c'est à dire l'association Ni putes Ni Soumises. Heureusement, le tribunal correctionnel de Paris n'est pas soumis et a relaxé le rappeur, qui lui pendant ce temps là était en train de faire vibrer la foule dans le seule endroit où un artiste à sa place, c'est à dire dans une salle de concert remplie, et non dans les geôles de l’État…

 

 

Revolte_allo_rap

Personnellement, j'étais assez distant de tout le tapage médiatique entourant cette affaire qui a pourtant causé pas mal de tord à Orelsan, qui fut rejeté de certains festivals et concerts… C'est vrai que j'ai toujours été circonspect devant l'acharnement de la justice à vouloir faire taire certains rappeurs qui renvoyaient un discours assez révolutionnaire… La loi dit bien que c'est un devoir pour le peuple de se soulever en cas de totalitarisme, comme on a pu le voir pendant le printemps arabe. Et c'est ça qui est drôle : attaquer un artiste est un acte totalitaire… Bref, ce qui a déclenché véritablement mon intérêt, c'est que le célèbre blogueur Eric Dupin (qui lui aussi a eu des démêles avec la justice, voir cet article que j'ai écris à son sujet),  est complètement passé à côté du propos et n'a retenu que la violence du langage. Un peu facile…

Femme-de-menage-allo-rap

Alors les esprits les plus tordus me renverront à la gueule que si un mec comme lui est offensé, que va t-il en être des jeunes adolescents écoutants ces vilaines insultes envers la sexe sacrée ? Arrêter de raconter n'importe quoi ! Les jeunes ne sont pas idiots : ils voient bien que dans notre culture sociale les femmes ne sont pas traités de la même manière que les hommes : le premier point à revoir est le salaire. De plus, toute l'imagerie populaire développée sans cesse depuis des lustres dans des publicités où on voit la femme en super bonniche, responsable des enfants, de la vaisselle et de tutti quanti tant que c'est sale et pas intellectuel. L'homme, lui, c'est celui qui dirige, réfléchit, bref celui qui a tout les droits car c'est « l'homme » de la maison. Mais on sait que dans la vraie vie, ça ne se passe pas toujours ainsi : des femmes portent la culotte, et même parfois usent de leur force physique contre leur conjoint.

 

Toute l'histoire autour de la chanson Sale Pute n'est qu'un épais écran de fumée médiatique, qui ne fait pas avancer le débat mais au contraire induit en erreur les gens qui d'ailleurs n'ont jamais écouté le morceau. Je te parie ma main à couper au feu que si Diams avait sorti une chanson intitulée Sale Connard avec les mêmes paroles, il ne se serait jamais rien passé au niveau judiciaire. D'ailleurs à mon avis, c'est le titre de la chanson qui a fait son buzz : si elle avait été nommé « Tu m'a fait beaucoup de mal » ou bien « Je suis triste au point de me venger de toi », les choses auraient certainement connu un destin différent. Avec des si, on pourrait scier une meuf tiens…

 

Simpson_picole_bedave_allo_rap

Moi personnellement je ne pense pas que des chansons comme celles-là ou même des films très gores où l'on voit se faire égorger des jolies femmes hurlant comme des truies portent un quelconque préjudice à la société. Je pense que c'est un problème ancré plus profondément dans notre culture, ayant pour sombre résultat que la femme soit l’exutoire de l'homme, fatigué de devoir travailler pour un salaud de patron à la noie, qui tente de supprimer son stress avec l'alcool. Seulement voilà, les femmes souffrent elles aussi de cette société qui demande toujours plus d'investissement personnel, au détriment de sa vie de famille et du traditionnel rôle qu'elle avait. NPNS devrait donc s'attaquer au pilier du problème, c'est à dire la dislocation des couples, sacrifiés sur l'autel du Capitalisme. Non, au lieu de ça on préfère s'attaquer aux idoles de la jeunesse, ceux qui la comprennent vraiment (comme Orelsan), plutôt que de vouloir titiller les vrais responsables de la souffrance des femmes : c'est à dire les hommes.

Orelsan ne contrôle pas le bras de ces millions d'imbéciles qui au lieu de fumer un joint dans un hamac, enquillent une bouteille de pastis avec les potes et reviennent avec le diable au corps à la maison…

 

Share

Laisser un commentaire