Tyler The Creator parle des Difficultés de sa Foudroyante Célébrité

Tyler_allo_rap

Début Octobre, lors d’une tournée à travers le Pacific Northwest avec Odd Future, pour un nouvel article pour Spin.com, le porte-parole Tyler The Creator a tenu quelques séances d’interviews officielles. Ces conversations « life on the road » finissent généralement en blagues salaces, et en énormes clowneries généralisées avec toutes les personnes du bus, mais entre les deux, l’homme le plus scruté dans le hip-hop lâche tout sur ce que c’est que de se réveiller avec des milliers de dollars dans son compte en banque, apprendre à skater et à jouer aux jeux vidéo… 

Notre note
Beats Solo3 Wireless
9.7 Exceptionnel
Powerbeats Pro Wireless
9.5 Excellent
Beats Studio3 Wireless
9.3 Excellent
Modèle
Beats Solo3 Wireless
Powerbeats Pro Wireless
Beats Studio3 Wireless
Critiques
exceptionnel
54 220 votes
exceptionnel
42 408 votes
exceptionnel
41 008 votes
Disponible surDisponibleDisponibleDisponible
Visiter la pageVisiter la pageVisiter la page

 

En prime, tu peux avoir un aperçu de cette vie de patachon à sillonner les routes et le style made in Odd Future, dans cette vidéo :

 

 

Donc, il y a déjà quelques milliers de jeunes là-bas, prêts pour vous voir. Que pensez-tu de tout ça ?

C’est cool. Je ne peux pas me plaindre. C’est arrivé plus vite que je pensais, donc c’est pas si facile de s’y habituer. Je suis encore à m’adapter à beaucoup de conneries du genre.

Comme les gens qui pleurent ?

Ouais.

Lorsque tu a commencé à poster des chansons sur Tumblr, avez-tu une idée derrière la tête ?

Je ne sais pas. Moitié-moitié. Parfois, je sais ce que je fais, parfois non. Certaines personnes disent : « Que pensais-tu quand tu a fait Bastard ou Goblin ? ». Je ne savais pas que ça allait être séquencé comme les albums film que vous devez écouter du début à la fin. Je n’ai pas fait exprès, mais je l’ai fait, c’est comme si mon subconscient savait ce que je faisais … Je viens de faire un site web juste pour mettre toutes nos conneries dessus, toutes les vidéos de skate et de chansons, et de la merde, et les gens bloquent dessus.

Lionel Boyce [Odd Future] a déclaré que même au lycée, tu étais connu pour être ce type qui…

Je ne suis jamais allé voir les gens pour dire que je faisai de la musique, mais certaines personnes le savaient. Et puis il y a eu ce mec qui est venu vers moi en balançant mes paroles. C’était en dernière année, c’était bizarre putain. Qu’avez-tu fait ?

J’étais genre,  » C’est quoi ce bordel ? « . Genre comme à 17 piges, un gars vient par hasard et commence à dire ces trucs là. J’étais un peu :  » Arrêtes, c’est gênant « . Je n’ai jamais dit aux gens que je faisais du son, c’était donc toujours assez chelou pour les gens de simplement l’écouter et tout ça. Je n’ai jamais été du genre à dire : « Hé, mec, écoute ce truc là ».

Tu te sentais timide ?

Ouais, je n’aime toujours pas faire des beats ou enregistrer devant des gens.

Même le faire écouter ?

Le truc, c’est que je fais de la musique que j’aime. Donc, c’est juste chelou, si quelqu’un dit qu’il n’aime pas ça. Je suis sur la défensive, du genre,  » je n’ai pas fait cela pour toi, vas te faire enculer, suces ma bite « . C’est tout moi. C’est comme si quelqu’un me disait carrément qu’il ne m’aime pas.

Est-ce pour cela que tu conseillais à Domo de ne pas lire les critiques ?

Ouais, ne pas prêter attention aux commentaires. Parce que personne ne me connaît. Les gens qui me connaissent sont mes amis avec que je suis maintenant. Donc les gens qui font des jugements, vous savez, qui s’assoient et critiquent, mais qui ne savent rien de vous. Quand vous lisez ce que quelqu’un écrit sur ​​vous et que vous savez que ce truc n’est pas vrai, ça vous rend dingue. Donc je disais justement à Domo de ne pas lire les critiques. Rien de toute cette merde n’a d’importance putain… C’est juste dur à gérer quand la semaine d’avant, tu n’étais personne. Putain, je stress, comme si je devenais fou, parce qu’il y a beaucoup de chose à gérer. Et je ne veux simplement pas que Domo ou quiconque soit sous la même pression que je ressens actuellement.

Un grand nombre de gens écrivent des choses bonnes ou mauvaises sur vous, comme des trentenaires de race blanche.

Parfois, c’est un peu bizarre, parce qu’ils sont journalistes, mais je ne sais pas. J’ai lu un article sur le festival Pitchfork que mon manager m’a montré où ça parlait de moi :  » C’est juste un spectacle wack parmi d’autres. Soyons honnête. Ils ont juste sauté dans la foule et les jeunes sont devenus fou, vous n’avez rien loupé les gars « .

Mais c’est l’âge qui fait tout. Fraîchement sorti du lycée, ces enfants s’identifient à moi parce que je suis comme eux. Par contre lui n’est pas comme nous. Donc c’est un état d’esprit complètement différent. Il n’a pas l’audace de qualifier ça de stupide, pour ne blesser personne. Comme le gamin qui a tatoué OF sur lui, de l’émission SF. Certaines personnes pourraient appeler ça de l’absurdité, mais pour lui, ce truc signifie réellement quelque chose. On ne sait jamais, il pourrait avoir écouté ma musique pendant que sa mère mourut et voilà putain, et il a mis ça juste pour rappeler que ma musique l’a aidé à traversé tout ça. Donc, c’est chelou quand il y a des gens comme ça, qui quoi qu’il arrive ne peuvent pas nous comprendre mais écrivent. Mais là encore, c’est seulement certains, comme lui, donc je suis un peu 50/50 sur des trucs comme ça.

Tes fans sont tellement jeunes et dévoués. Les adultes qui en parlent n’ont presque pas d’importance. C’est tout pour les jeunes.

Ouais, comme [le directeur Christian] Clancy. Je me suis toujours moqué de lui, il n’est même pas si vieux que ça. C’était un de ces jeunes avant. Ainsi, même si il a mûri et tout ça, au fond il s’identifie encore, il nous a kiffé et il est parti. Peut-être que lorsque vous aviez 18 ans, vous étiez rebelle putain. Alors quand vous voyez une fille dans cette fosse danser sexy, vous êtes du genre,  » OK, j’étais là « . Vous êtes sur le balcon, pas là-bas, mais vous savez exactement à quoi ressemble
cette sensation.

Vous vous êtes tous épaulés à la ville comme sur scène, mais tout ceux qui nous ont parlé de toi jusqu’à présent, t’ont surnommé Tyler la glu. Qu’est-ce que ça fait de maintenir un groupe ensemble comme ça ?

C’est pas difficile. J’ai essayé de tiré l’équipe avec moi. Les gens ne savent pas à quel point OF est profond réellement. Je n’avais pas vraiment beaucoup d’amis quand j’étais plus jeune. La plupart de ces mecs, je les ais rencontré quand j’avais 16 ans ou autre. Ma maman, elle avait déménagé vers le nord, alors je suis resté avec ma grand-mère. Il y avait des nuits où je sortais sans avoir manger putain. Ainsi, ces mecs, je dormais chez eux et ils cuisinaient et tout, c’était comme ma famille. J’essaie de donner en retour parce que quand je n’avais pas grand chose, ils était toujours là. Ce sont mes négros. N’importe qui dans mon camp, même qui n’a pas vraiment été là pour moi, j’essaie juste de le protéger. Toute opportunité que j’obtiens, j’essaie d’en faire profiter. C’est pas trop difficile quand je dois me bouger et tout. C’est cool. J’aime redonner, je suppose.

Votre grand-mère était là ?

Elle était juste à la maison, elle est vieille, mais elle s’est assuré que j’avais un toit sur la tête. J’ai dormi sur le plancher pendant trois ou quatre ans, mais c’était quelque part.

Etais-tu timide ? Pourquoi tu n’avais pas d’amis ?

Je n’étais pas timide, mais hyper timide. Personne ne captait mon sens de l’humour. J’étais un gamin noir qui faisait du skate. Putain j’ai kiffé Good Charlotte et Kenny G, et j’étais noir. Et je suis allé à l’école avec un groupe d’enfants noirs qui se sont en quelque sorte éloigné de moi. J’ai été un leader sur moi-même. Je ne sais pas, je pensais différemment des autres. Mes meilleurs amis d’aujourd’hui n’allaient pas à l’école avec moi. Comme Jasper [Dolphin], Travis [ » Taco  » Bennett] putain, Lucas [Vercetti]… Parce que, la vérité, dans la communauté noire, être différent est la seule chose qui est juste comme … je suppose à cause de l’esclavage et tout ça, nous devions rester ensemble et être tellement fort qu’être différent était un sujet tabou. C’est comme si vous ne pouviez pas sortir des sentiers battus dans la communauté noire. C’est pourquoi j’ai tant d’amis blancs, parce que, real shit, personne ne se soucie vraiment de tout ça. Je déteste les races. Je déteste cette merde.

Tu détestes les races parce que tu détestes en porter une ?

Ouais, parce que, pourquoi est-ce important ? Je veux dire que je blague à ce sujet. J’ai un Formspring et les gens me demandent : « Comment te sens-tu à propos que la plupart de tes fans sont des jeunes adolescents blancs ? ». Ce sont les gens avec qui je sorts, les jeunes blancs, de quoi tu parle putain ? Les gens qui colportent ce genre d’aneries, je ne sais pas pourquoi la couleur de leur peau ou leur putain de background influence la musique avec laquelle ils peuvent s’identifier ou écouter. Que représente la couleur de ma peau vis à vis des notes que je joue ? Je suis vraiment agacé et sur la défensive, alors j’essaie juste de rester loin de tout ça.

Peut-être qu’il y a beaucoup d’enfants blancs à tes concerts, mais cela est peut-être dû a l’argent nécessaire pour payer les billets. Les Blancs ont simplement plus d’argent que tout le monde en Amérique, cela coule de source.

C’est juste des conneries. J’étais toujours surnommé le  » whiteboy  » quand j’étais plus jeune putain, au point d’être énervé, ça m’a juste toujours gavé. Vous n’avez pas à être d’une certaine couleur pour vous tenir sur une planche de bois avec des roues sur le fond. Mais certaines personnes sont retardées putain. Peu importe, je regarde juste au-delà de ça autant que je peux.

Quand as-tu eu ton premier skate ?

J’avais 12 ans, j’ai eu un Blind. Je n’avais personne d’autre pour skater donc il m’a fallu un certain temps pour apprendre.

As-tu appris en regardant des vidéos ?

Pro Skater 4. C’est un jeu de ouf. J’étais toujours en train d’y jouer et j’étais du genre, fuck it, je veux juste un skateboard.

Quand ta maman est parti dans le nord ?

J’avais 16 ans. Maintenant elle est de retour à Los Angeles comme il y a trois ou quatre ans. Elle est cool.

Elle a été impressionnante aux MTV Video Music Awards.

C’est ce que tout le monde dit. J’ai eu plus de question à son sujet, que sur ma victoire en fait.

Évidemment, ton discours était tout aussi impressionnant.

Ce truc a été bippé au maximum par rapport au reste, je l’ai regardé à la télé plus tard. C’était génial.

Qu’est-ce que ta maman t’a dit après ton discours ?

Elle était juste dans mon dos en train de pleurer, et c’était trop embarrassant pour moi. Je me suis donc un peu éloigné. Frank [Ocean] était avec ma mère. Il était gêné. Dans ce genre de situations délicates, je ne sais pas ce que je dois faire… Je marchais derrière et Frank la soutenait et tout. Ce fut un moment cool, mais bizarre.

Avais-tu déjà vu ta maman pleurer avant ça ?

Ouais, mais ces moments ont été durs. Elle comprenait bien que c’était gênant.

Lorsque tu écris des paroles, tu évoque ces situations difficiles ?

Comme par exemple être embarrassant ? Ouais, comme sur le début de « Sandwiches », je me moque, juste parce que c’était ma réputation. « Qui a invité ce Monsieur putain. J’en ai rien à battre / Qui chiale son papa sur un blog parce que sa musique est nulle ». Je me moque de moi juste pour embarrasser les gens qui ont dis ça de moi, parce que j’ai déjà tout dit sur moi-même donc vous n’avez rien à dire. J’aime ce genre de trucs.

Beaucoup de tes paroles sont très personnelles. Est-il bizarre de l’étaler comme ça maintenant que vous avez autant de fans ?

Et les gens qui écrivent  » Oh l’album Gobelin, la plupart des chansons parlent de comment il ne peut pas gérer la célébrité et c’est too much « . Je voudrais bien vous voir à 20 ans vous réveiller un jour avec des milliers de putains de dollars dans votre compte bancaire après avoir été brisé dans votre vie. Et ne pas pouvoir aller skater au putain de magasin Supreme où vous avez grandi, parce que 40 connards veulent prendre des photos en même temps. Je me suis mis dans cette merde en gros, je ne sais pas comment gérer. Donc ouais je vais faire des chansons qui me concernent. Je ne peux même tweeter les trucs que je veux. Je me suis réveillé dans cette merde. J’y pense tous les jours.

Comment tu te sens quand tu restes posé ?

Je cherche Lucas, on va à la maison, on skate et tout. Je regarde la télé, je jouer à la Xbox, je fais des choses que j’ai déjà faites. Traîner avec des gens, j’aime tellement traîner avec les gens. Je fais tourner une entreprise. Je suis en tournée, j’ai eu une famille et j’ai appris à les protéger. J’ai un livre qui sort putain, je dois travailler sur mon prochain album, toujours en promo de mon dernier album, j’ai encore à concevoir le prochain lot de merchandising. J’ai tellement de trucs et j’ai 20 ans, quand la plupart des gens ont à se soucier de leur prochaine interro. Il y a beaucoup à gérer putain. J’ai écrit  » Tron Cat  » à mon anniversaire quand j’ai eu 19 ans en mars dernier. Et c’est juste bizarre de savoir que maintenant je peux arrêter à la fin d’un verset et d’entendre toute la foule qui chante la suite ? Autant que je déteste interpréter « Yonkers » quand il y a des jeunes là-bas et j’ entends la foule devenir folle ? Regarde Clancy et voir le sourire sur son visage et c’est la plus grande sensation. Parce que j’ai fait le beat comme une plaisanterie, comme à New York dans les années 90 ou quelque chose. Je n’ai pas vraiment écouter du rap, j’aime juste rapper. Alors, les gens disaient OF le nouveau Wu-Tang. On ne l’est pas ! Je n’ai même pas écouté du Wu-Tang putain. Je veux être comparé à la merde que j’écoute. Alors fuck, je vais juste faire un son New-yorkais pour leur montrer. Venez découvrir qu’elle chanson est un hit, et de loin.

C’est cool de pouvoir faire tout çà avec tes amis.

Je ne sais pas comment c’est pour Bieber. Je sais que son compte bancaire est bon, mais parfois, je sais qu’il est sans doute du genre :  » Je ne veux pas aller à cet événement de charité putain, je veux aller jouer à la Xbox « . Et je suis heureux que de pouvoir choisir ce que je fais. Comme cet été, je me suis cassé le pied, donc, je suis resté à la maison au milieu de la République tchèque tout l’été, putain, sans pouvoir skater ou marcher. Alors quand je rentre chez moi et me faire alpaguer, deux semaines avant que je débute ma tournée, ouais, fuck cette interview, je vais aller à Magic Mountain et faire du go-kart. C’est donc ce que j’ai fait deux ou trois semaines, juste vivre mon enfance normale. La jeunesse est quelque chose que je ne veux plus jamais considérer comme sacrifiée. Je veux juste sourire et vivre la vie. Ça pourrait être pire. il y a un an, j’étais sur le point de souhaiter y mettre fin. Heureusement, Plain Pat m’a fait prendre l’avion pour New York, parce que les choses se sont concrétiser. Ce fut ma première fois en dehors de la Californie. J’essaie juste de sourire. Ça pourrait être beaucoup pire.

Donc, on doit se poser les vraies questions…

Sincèrement, je m’amuse. Je suis jeune, et quand vous êtes jeune vous trouvez des choses qui vous intéressent. Comme le skateboard, j’aime ça. J’ai lu des livres sur les tueurs en série et le viol et ces trucs remplissent mon esprit pour le moment. Je ne suis pas un putain de tueur en série. Je rap juste sur ce sujet, car il m’intéresse pour le moment. Juste pour le fun… Donc, si vous le prenez au sérieux, vous êtes soit
0;sacrément vieux, ou vous n’avez pas eu une belle enfance et vous prenez la vie trop au sérieux. Si vous avez le temps de vous asseoir et d’écrire des articles sur moi et vous ne faites rien d’autres… Certaines personnes prennent vraiment trop ça au sérieux putain. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde.

Une grande partie de ta musique, surtout les trucs du début, dégage une vibe qui exprime que tu es vraiment déprimé.

Cela est vrai, j’étais vraiment déprimé l’année dernière. Et il y a encore des trucs quand je suis seul dans cette pièce et que je pense que juste les larmes me fuck up. C’est juste que je suis dans une meilleure mentalité maintenant. Je ne dors plus sur le canapé. Pour la plupart de ces chansons, j’ai emménagé dans la maison que j’ai maintenant à May putain, après que Goblin soit sorti. Alors que la rime que j’ai dite sur ​​le truc à Domo [“ Whole City Behind Us ”], comme « Gobelin fut une déception / Yeah right / Le truc lâché / J’ai acheté une maison cette nuit-là ». C’est réel. J’ai dit que, parce que je devenais tellement flack parce que chacun avait des attentes élevées en raison de la manière dont  » Yonkers  » sonnait, mais Gobelin ne sonnait pas comme ça. Vous avez la chanson  » She « , où j’ouvre mon cœur au sujet d’une fille qui a brisé mon putain de cœur, et il n’y a pas eu d’embûches, c’était juste du synthé de porno soft. Et puis la piste « AU79 », comme j’aime le jazz. Les gens qui avaient des attentes élevées pour  » Yonkers  » sonnant comme une vieille école du rap de négros hip-hop, n’a pas vraiment accroché avec ça et a été effectivement déçu.

Mais ce n’était pas une déception pour moi, j’ai fais un album que j’ai aimé, j’ai finalement offert à ma maman et ma sœur une maison putain, j’ai mis un tas de négros dans mon équipe. De cet album, le succès qu’il a obtenu. Je vais acheter des putains de lotions coûteuses qu’ils ont cessé de fabriquer en 2009, et vous devez aller sur eBay pour 40 ou 50 dollars. J’aime cette odeur, ça ressemble à celle de la crème pour bébé.

 

Share

Laisser un commentaire