On ne peut pas oublier Ahmad et son Back in the Day [MATER]

 

Notre note
Beats Solo3 Wireless
9.7 Exceptionnel
Powerbeats Pro Wireless
9.5 Excellent
Beats Studio3 Wireless
9.3 Excellent
Modèle
Beats Solo3 Wireless
Powerbeats Pro Wireless
Beats Studio3 Wireless
Critiques
exceptionnel
54 220 votes
exceptionnel
42 408 votes
exceptionnel
41 008 votes
Disponible surDisponibleDisponibleDisponible
Visiter la pageVisiter la pageVisiter la page

Le rappeur de Los Angeles, Ahmad Ali Lewis, n'a que 18 ans quand il a fait irruption en 1994 avec ce groove lancinant «Back in the Day», basé sur un échantillon de Staple Singers "Let's Do It Again".

 

  Ahmad

 

Avec ses images d'amusement innocent sur les aires de jeux, "Back in the Day" propose une vision idyllique du quartier d'Ahmad, South Central, pourtant…

 

..mal famé. La lumière mélancolique ferait presque penser à une peinture de Norman Rockwell, version Hip-Hop. Après le tube stratosphérique de Dr Dre, The Chronic, le style West Coast trouve d'autres voix grâce à des Ahmad, des Montell Jordan, ou encore des MC Hammer : du bon G-Funk light pour passer l'été. Le côté fête plutôt que Gansta, et ce, dans la veine de la traditionnelle musique pop made in Californie, qui sait vendre à échelle nationale son coin de paradis ensoleillé.

Ahmad propulsa donc en mai 1994 "Back in the Day", issu de son premier album éponyme, au sommet des charts. Malheureusement, Ahmad apprit la signification d'étoile éphémère, et disparut très vite des radars médiatiques, reléguant ce hit magique à un joyau pour mixtape Old School, à tout jamais.

Share

Laisser un commentaire