Mac Miller, premier rappeur indé à devenir N°1 depuis 16 ans ?

 

Notre note
Beats Solo3 Wireless
9.7 Exceptionnel
Powerbeats Pro Wireless
9.5 Excellent
Beats Studio3 Wireless
9.3 Excellent
Modèle
Beats Solo3 Wireless
Powerbeats Pro Wireless
Beats Studio3 Wireless
Critiques
exceptionnel
54 220 votes
exceptionnel
42 408 votes
exceptionnel
41 008 votes
Disponible surDisponibleDisponibleDisponible
Visiter la pageVisiter la pageVisiter la page

Mac-miller-allo-rap

Le phénomène de Pittsburgh, le rappeur Mac Miller, dont le premier missile fut lançé dans les bacs le 8 novembre (« Blue Slide Park »), peut devenir la première arrivée hip-hop indie dans les charts Billboard depuis celle de Tha Dogg Pound, partenaires de Snoop Dogg, en 1995…

 

Malgré tout, les chiffres, fournies par Nielsen SoundScan, ne sont pas encore au niveau du protégé de 19 ans, Wiz Khalifa, dont l'album est sur le point de dépasser les 100.000 exemplaires vendus dans sa  première semaine.

La dernière fois qu'un rap mit un tel coup était il y a presque 16 ans, le 18 novembre 1995, lorsque l'album de Tha Dogg Pound « Dogg  Food » se vendit environ 278 000 fois chez Death Row, distribué en indé par Priority Records.

Cette release de Mac Miller provient de Rostrum Records (le label qui a signé Wiz Khalifa), et est distribué par Ingrooves à travers Fontana Distribution, filiale d'Universal. L'album est produit presque entièrement par l'équipe de production de Miller, I.D. Labs, et ne contient aucun invité en featuring.

" I have some jams where you're like, 'Hell Yeah, these are great to get high to,' "  dit Mac de sa progéniture dans une interview donné par XXL. " These songs are great to f— a bitch to. These songs are great for you to sit by yourself and think about some shit. These songs are good for you just to hear someone rap they ass off, so for you to box me into one type of thing is like you kinda being an idiot ".

 

Pour une biographie de Mac Miller, c'est par ici.

Share

Laisser un commentaire